apprendre à prier jour par jour
« Veillez et priez. » Matthieu 26:41
Une nouvelle  !
illustration
9e jour : Prier avec l’Evangile – Jean 6, 30

Pour visualiser ce message dans votre navigateur, cliquer ici.                                                                     Image : Désert en Terre Sainte

           Cher Priant,

             Continuons notre apprentissage de la prière par la prière ! N'hésitez pas à partager vos propres méditations dans les commentaires : il est beau de faire profiter aux autres priants ce que le Seigneur a pu nous inspirer.

Evangile selon saint Jean 6, 30

          (Vous pouvez télécharger une version imprimable de ce texte d'Evangile et de la méditation que nous proposons en cliquant sur ce lien.)

            « En ce temps-là, la foule dit à Jésus : 30 “Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? 31 Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel.”

            32 Jésus leur répondit : “Amen, amen, je vous le dis : ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. 33 Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde.”

            34 Ils lui dirent alors : “Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là.” 35 Jésus leur répondit : “Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. » (Jn 6, 30‑35)

Méditation

            Comme d’habitude, commençons par faire silence et à nous mettre en présence du Seigneur.

            Cet Evangile est la suite de celui d’hier. Nous nous souvenons de la scène que nous avons reconstruite dans notre imagination : après une multiplication des pains, Jésus a disparu. La foule le retrouve à Capharnaüm. Nous aussi, nous avons fait le trajet et à Capharnaüm, nous avons entendu Jésus nous dire : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. » Et nous avons dit à Jésus dans notre prière : Seigneur, je veux croire en toi ! Fortifie ma foi ! Aujourd’hui encore, redisons-lui notre confiance, notre désir de vivre avec lui ce temps de prière.

            Voici que quelqu'un, dans la foule, répond à Jésus : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? » On sent l’incrédulité : tu nous dis de croire en toi, mais pour qui te prends-tu ? Quel signe, quelle preuve de crédibilité peux-tu nous donner à ton sujet ? Moïse a fait des miracles, et toi ? Reconnaissons humblement que nous pouvons avoir de telles pensées, de telles tentations : Dieu existe-t-il vraiment ? S’il existe, pourquoi y a-t-il le mal ? Et puis, de toute façon, je n’ai pas besoin de Dieu pour vivre au quotidien : c’est pas lui qui fait mes courses ou supporte mon patron au travail. Seigneur, prends pitié de mon peu de foi…

            Ecoutons la réponse de Jésus : « Ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. » Autrement dit, Jésus ouvre leurs yeux d’aveugles : vous croyez en Moïse car il a fait des miracles, mais les miracles ne viennent pas de lui, mais de Dieu ! De même pour nous : quels sont nos points d’appuis ? Notre compte en banque, nos diplômes, nos capacités, nos relations ? Mais tout cela est un don de Dieu. Et tout cela peut disparaître du jour au lendemain, nous le savons bien. Non, le seul point d’appui véritable, le seul en qui je puisse mettre ma foi, c’est Dieu. Seigneur, aujourd’hui, je veux mettre ma confiance en toi, à chaque instant, en chaque événement que je vais rencontrer aujourd’hui…

            « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. » Jésus est mon pain de vie. Jésus est celui qui me rassasie, qui me désaltère. C’est toi, Jésus, qui donnes un sens à ma vie, à mes joies comme à mes souffrances. En toi je trouve ma consolation dans la détresse, car tu portes la Croix avec moi. Avec toi, je veux espérer envers et contre tout, car tu es le Ressuscité qui a vaincu la mort. C’est toi qui es la source de ma joie. C’est avec toi que je veux passer encore quelques instants de prière…

            Nous pouvons terminer en nous confiant à la Vierge Marie, elle qui a mis au monde Jésus notre Sauveur. Elle nous aidera à mettre notre confiance en son Fils ! Je vous salue Marie…

Partager sur Facebook Facebook
Voir la nouvelle sur Hozana et interagir
Vous désirez recevoir ces enseignements chaque jour?
Inscrivez-vous à cette école de prière :
S'inscrire à l'école de prière
© apprendreaprier.net - Pour nous contacter ou vous désinscrire , cliquez ici.