apprendre à prier jour par jour
« Veillez et priez. » Matthieu 26:41
Une nouvelle  !
illustration
7e jour : Prier avec l’Evangile – Jean 21

Pour visualiser ce message dans votre navigateur, cliquer ici.                                                                     Image : Lac de Tibériade

            Cher Priant,

             Voilà bientôt une semaine que nous apprenons à prier. Il n’y a pas de meilleure école de prière que la prière elle-même ! La prière n’est pas d’abord quelque chose de théorique, c’est la construction d’une amitié. Et ce sont les rencontres qui fortifient cette amitié, autrement dit les temps de prière que nous prenons.

            Nous vous proposons donc, pour les prochains jours, moins un enseignement qu'une méditation guidée pas à pas de passages de l’Evangile, tels que nous pouvons les avoir à la messe jour après jour. Nous entrons dans la 2e partie de notre école de prière.

Evangile selon saint Jean 21, 1-14

            (Vous pouvez télécharger une version imprimable de ce texte d'Evangile et de la méditation que nous proposons en cliquant sur ce lien.)

           « Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade, et voici comment. Il y avait là, ensemble, Simon-Pierre, avec Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), Nathanaël, de Cana de Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres de ses disciples. Simon-Pierre leur dit : “Je m’en vais à la pêche.” Ils lui répondent : “Nous aussi, nous allons avec toi.” Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, cette nuit-là, ils ne prirent rien.

            Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui. Jésus leur dit : “Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ?” Ils lui répondirent : “Non.” Il leur dit : “Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez.” Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons. Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : “C’est le Seigneur !”

            Quand Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau. Les autres disciples arrivèrent en barque, traînant le filet plein de poissons ; la terre n’était qu’à une centaine de mètres. Une fois descendus à terre, ils aperçoivent, disposé là, un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain.

            10 Jésus leur dit : “Apportez donc de ces poissons que vous venez de prendre.” 11 Simon-Pierre remonta et tira jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré. 12 Jésus leur dit alors : “Venez manger.” Aucun des disciples n’osait lui demander : “Qui es-tu ?” Ils savaient que c’était le Seigneur. 13 Jésus s’approche ; il prend le pain et le leur donne ; et de même pour le poisson. 14 C’était la troisième fois que Jésus ressuscité d’entre les morts se manifestait à ses disciples. » (Jn 21, 1-14 : lecture brève)

Méditation

            Voici comme hier quelques indications pour prier pas à pas.

            Le mieux est de prendre le texte dans sa Bible d’un côté, et la version imprimée de la méditation de l’autre, dans un lieu propice au recueillement. Si nous prions avec notre ordinateur, veillons à désactiver les mails pour ne pas être dérangés. Prévoyons 5-10 minutes de prière.

            Au cours de la méditation guidée, n’hésitons pas à relire tel verset de l’Evangile, de rester quelques instants pour mieux le méditer. Il ne s’agit pas de parcourir le commentaire, mais de prier le texte lui-même. Le commentaire n’est qu’une aide : tant mieux si l’Esprit Saint vous inspire autrement !

 

Méditation :

            Après nous être mis à l’écart, dans le silence des sens et des pensées, et après avoir fait un beau signe de croix pour nous mettre en présence du Seigneur, nous pouvons relire cet Evangile en nous imaginant la scène : au bord du lac de Galilée, voici quelques disciples de Jésus qui se réunissent autour de Pierre. Qu’ont-ils compris des premières apparitions du Seigneur ? Nous ne savons pas. Toujours est-il qu’ils reprennent leur métier de pêcheur, comme avant, lorsqu’ils ne connaissaient pas le Christ. Quels sont leurs sentiments ? De l’incompréhension ? Peut-être mélangée quand même à la joie d’avoir déjà vu Jésus ressuscité ? [prendre le temps de s'interroger]

            Invitons-nous parmi ces disciples ! Quel que soit notre état intérieur de joie, de tristesse, d’inquiétude, de paix. Nous prions tels que nous sommes. Et nous savons que nous ne prions pas tout seul ! Nous sommes en communion avec tous les autres priants de cette école de prière qui complètent aujourd’hui ce petit groupe de disciples. Notre prière rejaillira d’ailleurs en bénédictions pour tous. Lorsqu’on prie, c’est toujours en Eglise.

            Les disciples peinent toute la nuit sans rien prendre. Peut-être un peu comme nous. Nous ne savons pas prier… Les distractions sont peut-être déjà là… notre cœur est peut-être sec… On aimerait bien avoir quelque chose à donner à Jésus pour nourrir notre amitié avec lui, mais rien. C’est humiliant pour des pêcheurs de n’avoir même pas pris un petit poisson ! [rester quelque temps sur ces considérations]

            Et voilà que Jésus se manifeste. Il était là, il nous précédait de son amour. Nous n’avons rien à lui offrir ? Lui est immensément riche. Mais il ne va pas nous « faire l’aumône » d’en haut. Au contraire, avec délicatesse, il va nous donner l’occasion de lui offrir quelque chose. C’est lui qui mendie ! « Apportez de ces poissons que vous venez de prendre ». Comme est grande la tendresse de son amour ! Il veut que nous lui apportions en cadeau ce temps de prière dont il est lui-même la source. C’est Jésus qui nous donne de prier ! Accompagnons St Pierre, jetons-nous à l’eau et hâtons-nous de nous approcher du Christ ! Voici peut-être que Jésus nous fait la grâce de sentir sa présence par sa paix, par l’émerveillement qu’il suscite en nous en lisant ce passage. « C’est le Seigneur ! » Réjouissons-nous ! [...]

            Enfin, quand tous ont rejoint le rivage, Jésus leur donne à manger du pain et du poisson. Nous y reconnaissons un symbole de l’Eucharistie. Le dimanche, nous allons à la messe. C’est moins nous qui nous déplaçons pour aller à la messe que « Jésus [qui] s’approche ». Dans le sacrifice eucharistique, la Passion et la Résurrection du Christ nous sont rendues présentes, et Jésus se livre à nous sous l’apparence d’un aliment. Même si nous ne pouvons pas communier, Jésus se livre en offrande pour nous ! Arrêtons-nous un instant pour adorer Jésus présent dans l’hostie, pour remercier le Christ de rester présent parmi nous dans tous les tabernacles du monde, de se faire si petit pour rejoindre tous les hommes. [Jésus je t'adore... Merci Jésus...]

            Nous pouvons terminer ce temps de prière par quelques paroles de louange, de remerciement pour Jésus qui nous donne de le prier et qui nous rejoint à chaque messe. Il se donne à connaître par les lectures bibliques que nous entendons, il se livre à nous dans l’eucharistie. Lui le Ressuscité, il reste présent au milieu de nous. Et il nous envoie en mission. Loué sois-tu Seigneur pour tant de merveilles ! [Jésus, je te rends grâces pour...]

Partager sur Facebook Facebook
Voir la nouvelle sur Hozana et interagir
Vous désirez recevoir ces enseignements chaque jour?
Inscrivez-vous à cette école de prière :
S'inscrire à l'école de prière
© apprendreaprier.net - Pour nous contacter ou vous désinscrire , cliquez ici.