apprendre à prier jour par jour
« Veillez et priez. » Matthieu 26:41
Une nouvelle  !
illustration
20e jour : Missionnaires !

Pour visualiser ce message dans votre navigateur, cliquer ici.

            Cher Priant,

            En ce dernier jour, nous vous proposons de méditer sur la dimension missionnaire de la prière : on prie toujours en Eglise.

Prier est missionnaire

            Certains opposent parfois la vie active et la vie contemplative, voulant par là souligner l’inutilité de la prière dans notre monde qui aurait besoin d’engagement concret. Mais bien au contraire, la prière est en elle-même active. Lorsque l’on prie, c’est Dieu qu’on invite à agir, lui qui est bien plus puissant que nous.

            « N'est-ce point dans l'oraison que les St St Paul, Augustin, Jean de la Croix, Thomas d'Aquin, François, Dominique et tant d'autres illustres Amis de Dieu ont puisé cette science Divine qui ravit les plus grands génies? Un Savant a dit: "Donnez-moi un levier, un point d'appui, et je soulèverai le monde." Ce qu'Archimède n'a pu obtenir […] les Saints l'ont obtenu dans toute sa plénitude. Le Tout-Puissant leur a donné pour point d'appui: Lui-même et Lui seul. Pour levier: L'oraison, qui embrase d'un feu d'amour, et c'est ainsi qu'ils ont soulevé le monde, c'est ainsi que les Saints encore militants le soulèvent et que jusqu'à la fin du monde les Saints à venir le soulèveront aussi » (Thérèse de Lisieux, Manuscrit C, 36).

            Sainte Thérèse de Lisieux, simple carmélite, est ainsi patronne des Missions à l’égal de saint François-Xavier qui a parcouru les océans ! Sa prière de moniale cloîtrée a touché les cœurs des hommes des cinq continents. N’est-ce pas la communion des saints ? Toute prière faite dans le secret, toute bonne action même inconnue, rejaillit en bénédiction pour toute l’Eglise. Je ne peux pas vivre en chrétien séparément de l’Eglise.

Prier est à la source de la mission

            Les Saints les plus actifs sont aussi les plus contemplatifs ! Par exemple, Mère Teresa priait deux heures en silence chaque jour. Saint Ignace, fondateur des Jésuites, faisait quotidiennement plusieurs heures d’oraison. Ecoutons notre pape François :

            « La première motivation pour évangéliser est l’amour de Jésus que nous avons reçu, l’expérience d’être sauvés par lui qui nous pousse à l’aimer toujours plus. Mais, quel est cet amour qui ne ressent pas la nécessité de parler de l’être aimé, de le montrer, de le faire connaître ? Si nous ne ressentons pas l’intense désir de le communiquer, il est nécessaire de prendre le temps de lui demander dans la prière qu’il vienne nous séduire. […] La meilleure motivation pour se décider à communiquer l’Évangile est de le contempler avec amour, de s’attarder en ses pages et de le lire avec le cœur. Si nous l’abordons de cette manière, sa beauté nous surprend, et nous séduit chaque fois. Donc, il est urgent de retrouver un esprit contemplatif » (La joie de l’Evangile, n°264).

            Lorsque nous prions, nous recevons l’Esprit Saint en abondance (cf. Lc 11, 13). Et l’Esprit Saint est un dynamisme, un feu dévorant qui nous pousse à évangéliser : « l’Esprit Saint est l’agent principal de l’évangélisation » (Bienheureux Paul VI, Evangelii Nuntiandi n°75). N’est-ce pas l’Esprit Saint attendu par les apôtres dans la prière, qui à la Pentecôte les pousse à aller jusqu’au bout du monde (cf. Ac 1-2) ?

            Plus nous avançons sur les chemins de la vie spirituelle, plus nous sommes conduits par l’Esprit Saint (cf. Rm 8, 14 ; Rm 5, 5) et plus nous sommes brûlés d’un zèle missionnaire. « Tel est le but de l'oraison, mes filles, voilà à quoi sert ce mariage spirituel: donner toujours naissance à des œuvres, et encore des œuvres » (Thérèse d’Avila, 7e Demeures, ch. 4).

Prier concrètement aujourd’hui : Luc 3-4

            En ce dernier jour, nous vous proposons de méditer sur le début de l’activité missionnaire de Jésus, poussé par l’Esprit Saint (vous pouvez télécharger une version imprimable de ce texte d'Evangile et de la méditation que nous proposons en cliquant sur ce lien) :

 

            « [ch.3] 21 Comme tout le peuple se faisait baptiser et qu’après avoir été baptisé lui aussi, Jésus priait, le ciel s’ouvrit. 22 L’Esprit Saint, sous une apparence corporelle, comme une colombe, descendit sur Jésus, et il y eut une voix venant du ciel : “Toi, tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie.” […]

            [ch.4] 14 Lorsque Jésus, dans la puissance de l’Esprit, revint en Galilée, sa renommée se répandit dans toute la région. 15 Il enseignait dans les synagogues, et tout le monde faisait son éloge. 16 Il vint à Nazareth, où il avait été élevé. Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture. 17 On lui remit le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :

            18 L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés, 19 annoncer une année favorable accordée par le Seigneur.

            20 Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui. 21 Alors il se mit à leur dire : “Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre.” » (Lc 3, 21‑22 ; 4, 14‑21)

 

            Quelques indications pour prier :

            * « L’Esprit Saint, sous une apparence corporelle, comme une colombe, descendit sur Jésus. » Le baptême de Jésus : Jésus, déjà rempli d’Esprit Saint dès sa conception, reçoit une nouvelle onction pour commencer sa mission. On n’a jamais fini de recevoir l’Esprit Saint. Esprit Saint, viens en mon cœur ! Viens murmurer à mon cœur que je suis enfant bien-aimé du Père…

            * « Dans la puissance de l’Esprit. » L’Esprit Saint pousse Jésus à proclamer la Bonne Nouvelle dans les synagogues. Oui, je veux faire ta volonté Seigneur, je veux annoncer ton amour au monde. Esprit Saint, viens me pousser intérieurement à témoigner de toi…

            * « L’Esprit du Seigneur est sur moi. » Et si je ravivais en moi la grâce de la Confirmation ? Merci, Esprit Saint, de m’avoir pris sous ton ombre à la Confirmation pour que je puisse réaliser efficacement ma mission dans l’Eglise…

            * « Jésus referma le livre, le rendit au servant. » Et si ce servant c’était moi ? A nous de conserver précieusement ce livre des Ecritures pour le méditer !

            * « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture. » Aujourd’hui, Jésus veut m’envoyer l’Esprit Saint… Aujourd’hui, l’Esprit Saint veut me combler de sa force pour que je puisse vivre ma mission propre dans l’Eglise… Aujourd’hui, l’Esprit Saint veut que je sois un chrétien dont la vie soit un témoignage pour le monde…

 

Pour aller plus loin :

Bienheureux Paul VI, Evangelii Nuntiandi n°75.

Pape François, La joie de l’Evangile.

Père Marie-Eugène, Je veux voir Dieu, Chap. : Le saint dans le Christ total.

Partager sur Facebook Facebook
Voir la nouvelle sur Hozana et interagir
Vous désirez recevoir ces enseignements chaque jour?
Inscrivez-vous à cette école de prière :
S'inscrire à l'école de prière
© apprendreaprier.net - Pour nous contacter ou vous désinscrire , cliquez ici.