apprendre à prier jour par jour
« Veillez et priez. » Matthieu 26:41
Une nouvelle  !
Vous pouvez visualiser ce message dans votre navigateur en cliquant ici.
illustration
2e jour : Qu’est-ce que prier ?

            Cher Priant,

             Hier, nous avons pris conscience que la prière est d’abord une réponse à l’amour de Dieu qui nous attend, qui a « soif » de nous. Mais cela ne nous dit pas forcément comment prier. Comment prier si on ne sait pas bien ce qu’est la prière ? Aujourd’hui, nous vous proposons de réfléchir à ce qu’est la prière.

"Un échange d’amitié"

            Beaucoup de saints ont proposé des définitions de la prière. Nous vous proposons celle de Sainte Thérèse d’Avila qui est à la fois brève, générale et très riche : « La prière n’est, à mon avis, qu’un échange intime d’amitié où l’on s’entretient souvent seul à seul avec ce Dieu dont on se sait aimé » (Vie, chap. 8).

            La prière est donc avant tout un échange entre deux amours : celui de Dieu et le nôtre. « Dieu a soif que nous ayons soif de lui » (St Augustin). Voilà donc une première indication concrète : « Pour beaucoup avancer sur ce chemin, il ne s’agit pas de beaucoup réfléchir, mais de beaucoup aimer » (Thérèse d’Avila, Chemin de la Perfection, ch. 33).

            Mais que veut dire « aimer » dans la prière ? Thérèse explique : « Il ne s’agit pas de goûter le plus grand plaisir, mais d’avoir la plus forte détermination de désirer toujours contenter Dieu, de chercher, autant que possible, à ne pas l’offenser, de le prier de faire toujours progresser l’honneur et la gloire de son Fils, et de faire grandir l’Église » (Ibid.)

Des modalités variables

            Il y a de nombreuses manières de témoigner de l’amour pour quelqu’un. Il en est de même dans notre prière : chacun doit trouver la façon de prier qui lui correspond personnellement, sachant aussi que notre prière évolue et qu’elle peut être différente selon les jours et les circonstances, les événements tristes ou joyeux, etc. Un tempérament plus intellectuel préfèrera prier en réfléchissant sur un texte de la Bible, un tempérament plus affectif préfèrera exprimer par de libres paroles ou une louange son amour au Seigneur, etc.

            « Etes-vous dans la joie ? Contemplez Jésus ressuscité. Vous n’avez qu’à vous imaginer avec quelle gloire il est sorti du tombeau, et vous serez dans l’allégresse. […] Etes-vous dans le chagrin, ou la tristesse ? Considérez-le lorsqu’il se rend au jardin des oliviers. Quelle affliction profonde que celle qui remplissait son âme ! » (Chemin de la Perfection, chap. 28).

Prier concrètement aujourd’hui

            Après avoir expliqué qu’il y a beaucoup de façons de prier, l’important étant de prier avec amour Dieu qui m’a aimé le premier, il est difficile de proposer une prière ou une manière de prier. Pour ceux qui auraient l’habitude de l’oraison, pourquoi ne pas méditer sur Jésus à Gethsémani (par exemple Mt 26, 36-46) ou la Résurrection (par ex. Jn 20, 19-29) ?

            Pour les autres, nous vous proposons, après avoir fait comme hier un beau signe de Croix, en nous souvenant que Jésus a soif de notre prière, de prier le Notre Père. Nous le récitons habituellement de façon tellement distraite ! Pourquoi ne pas prendre le temps aujourd’hui de le dire lentement, en s’arrêtant à chaque phrase ? Pensons amour à Dieu qui se laisse appeler « Père », un Père plein de miséricorde et de tendresse…

 

Pour aller plus loin :

Père Marie-Eugène, Je veux voir Dieu, Chapitre : L’Oraison.

---

Image : d'après Arcabas

 

Annexe : vocabulaire

            Lorsqu’on lit des ouvrages de spiritualité, on peut être un peu perdu entre les différents mots employés pour parler de la prière. Voici les sens habituels, qui peuvent cependant varier selon les auteurs.

- Prière : Le terme générique. Tout « échange d’amitié » avec Dieu.

- Prière liturgique : La messe, la liturgie des heures (laudes, vêpres, etc.). On prie à plusieurs selon un rituel prévu par l’Eglise. Il s'agit de dépasser les rites extérieurs et un goût de l’esthétique, pour vivre la liturgie personnellement de l’intérieur.

- L’adoration du Saint-Sacrement : Prière devant Jésus présent avec son Humanité et sa Divinité sous l’apparence de l’hostie, hostie qui est solennellement exposée dans un ostensoir.

- La louange : Chanter avec joie la gloire de Dieu.

- La prière vocale : Prière faite de paroles lues ou récitées à haute voix ou intérieurement. Par exemple une neuvaine à St Antoine, le rosaire, etc.

- L’oraison, ou la prière mentale : Par opposition à la prière vocale, cette prière se fait sans appui de paroles déjà rédigées, mais on s’adresse à Dieu ou on réfléchit sur Lui « mentalement », « dans sa tête ».

- La méditation : Un type d’oraison où l’on utilise un texte (par exemple les Evangiles) ou un thème (par exemple les péchés, les vertus) pour réfléchir sur le mystère de Dieu avec son intelligence et/ou son imagination.

- La contemplation : Ce type d’oraison est une grâce divine, on ne peut pas décider de « contempler » dans sa prière, on peut juste s’y préparer. On est saisi par Dieu, et on n’a plus besoin de réfléchir pour établir un « échange d’amitié » avec lui. Remarque: dans les Exercices Spirituels de St Ignace, le mot a un sens différent. Il s’agit essentiellement d’une méditation qui a pour objet Jésus, que l’on regarde à partir d’une scène évangélique.

Partager sur Facebook Facebook
Voir la nouvelle sur Hozana et interagir
Vous désirez recevoir ces enseignements chaque jour?
Inscrivez-vous à cette école de prière :
S'inscrire à l'école de prière
© apprendreaprier.net - Pour nous contacter ou vous désinscrire , cliquez ici.