apprendre à prier jour par jour
« Veillez et priez. » Matthieu 26:41
Une nouvelle  !
illustration
19e jour : Vers les sommets

Pour visualiser ce message dans votre navigateur, cliquer ici.

            Cher Priant,

            En cet avant-dernier jour, nous vous proposons de porter nos regards vers les sommets de la vie spirituelle : que cela stimule notre désir de Dieu !

Extases et autres ravissements

            Saviez-vous que les extases ne sont pas le sommet de la vie spirituelle, mais la marque que la personne n’est pas encore complètement purifiée ? En commentant St Jean de la Croix, le carme Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus explique : « Ravissements et extases sont des faiblesses, la conséquence normale de la résistance offerte par le manque de souplesse et de pureté. De fait, à mesure que le sens sera purifié, il laissera progressivement toute liberté à l’esprit et ces phénomènes extérieurs disparaîtront » (Je veux voir Dieu, p. 778).

            Les saints qui ont reçu des extases ne les ont jamais demandées, bien au contraire ! Thérèse d’Avila a même prié le Seigneur pour ne plus en avoir (cf. Vie, ch. 31). Il faut savoir que le discernement est très difficile : le démon est capable de faire des imitations trompeuses…

            L’important n’est donc pas de sentir Dieu, mais que Dieu travaille en moi ! N’est-ce pas la distinction entre l’action de Dieu et l’expérience sentie de cette action (cf. 16e jour) ?

Etre uni au Christ

            Si le sommet de la vie spirituelle - autrement dit la sainteté - ne consiste pas dans les extases, quel est-il ? Sans prétendre épuiser la question, voici quelques aspects importants.

            L’union au Christ. « Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi » (Ga 2, 20). Le sommet et le but de la vie, c’est d’être tellement uni au Christ qu’on devient comme un autre Christ : « Dieu et l’âme ne font plus qu’un, comme le cristal et le rayon de soleil qui le pénètre » (Jean de la Croix¸ Cantique Spirituel A, 17).

            L’union de volonté. « Une âme est d’autant plus unie à Dieu qu’elle est plus élevée en amour ou qu’elle conforme mieux sa volonté avec celle de Dieu. Celle dont la volonté est totalement conforme et semblable à celle de Dieu est aussi celle qui est totalement unie à Dieu et transformée surnaturellement en Lui » (Jean de la Croix, Montée du Carmel, II, ch. 3).

            Un amour brûlant. « Ce feu rend ce bois [image de l’âme] plus incandescent et plus enflammé jusqu’à ce qu’enfin ce bois, devenu feu à son tour, lance des étincelles et des flammes » (Vive Flamme, Prologue).

            Comme le dit Saint Paul : « Tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu » (Rm 8, 14). Autrement dit, il s’agit d’être tellement saisi par l’Esprit Saint qu’on fait toujours la volonté du Père, en étant uni inséparablement à Jésus.

            On est alors devenu profondément missionnaire. Nous le verrons plus en détail demain.

            N’est-ce pas un encouragement à toujours chercher le Christ dans notre prière ? En tout cas, abandonnons l'idée que la sainteté serait une perfection morale réservée à une élite. Rien de plus décourageant et de plus faux! La sainteté, c'est accepter de se laisser transformer par la grâce pour être uni au Christ. A cela, nous sommes tous appelés. C'est notre vocation normale de baptisés. Il n'y a pas d'orgueil pour un gland à devenir un grand chêne ou pour une chenille à devenir un magnifique papillon: c'est normal !

Prier concrètement aujourd’hui : Jean 14

            Nous vous proposons de prendre comme Evangile Jean 14 (Vous pouvez télécharger une version imprimable de ce texte d'Evangile et de la méditation que nous proposons en cliquant sur ce lien) :

 

            « En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : “Je pars vous préparer une place” ?

            Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi. Pour aller où je vais, vous savez le chemin.”

            Thomas lui dit : “Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ?” Jésus lui répond : “Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. » (Jn 14, 1‑6)

 

            Voici quelques suggestions pour prier :

            * « Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures. » Il y a aussi une demeure préparée pour moi ! Je ne suis sans doute pas appelé à des expériences mystiques extraordinaires, mais je suis appelé à la sainteté, et donc à habiter dans la « Maison du Père ».

            * « Je vous emmènerai auprès de moi. » Cette place auprès du Père, c’est Jésus qui me la prépare. Et cette place, c’est celle de Jésus ! « Afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi. » Désirons être unis à Jésus, à faire toujours sa volonté…

            * « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. » Pas d’autre chemin vers le Ciel que Jésus. Aimons le regarder dans les mystères de sa naissance, de sa vie cachée, de sa prédication, de sa Passion, de sa Résurrection… Cherchons à l’imiter, à avoir ses sentiments, son amour, sa sagesse. Il est la Vérité que je cherche, il est ma Vie, il est tout pour moi…

 

Pour aller plus loin :

P. Marie-Eugène, Je veux voir Dieu, Chap. : L’union transformante

Partager sur Facebook Facebook
Voir la nouvelle sur Hozana et interagir
Vous désirez recevoir ces enseignements chaque jour?
Inscrivez-vous à cette école de prière :
S'inscrire à l'école de prière
© apprendreaprier.net - Pour nous contacter ou vous désinscrire , cliquez ici.